mardi, 22 septembre 2009

Cheb Khaled fait un gros Didi à la politique algérienne

cheb-khaled.jpg

Chez nous au Maroc, il y a un langage spécifique que l'on tient en s'adressant aux enfants comme nini (dors), titi (assieds-toi), moumou (bébé), didi (frapper) ect.. Mon propos ici, n'est pas de desserter sur ce langage enfantin, Mais sur les déclarations courageuses du Roi du Raï, cheb Khaled, auteur de la célébre chanson "didi".

En effet, il vient de faire un gros didi à la politique algérienne en matière de voisinage avec le Maroc. Dans un entretien qu'il a accordé à Telquel, le chanteur a évoqué, en guise de témoignage, la déportation des 45.000 familles marocaines par l'algérie du président Houari Boumediene en 1975 et de son ministre des affaires étrangères, Bouteflika, en represaille suite à la glorieuse Marche Verte liberatrice de nos provinces marocaines du Sud :

Vous êtes adulé par les jeunes des deux côtés de la frontière maroco-algérienne, alors qu’il y a une tension entre les deux pays. Comment vivez-vous cette situation ?
"J’ai grandi avec cette aberration. Tout petit, j’ai vu un flic entrer chez mon copain et le refouler au Maroc. À Oran, on a tous des amis qui ont été déportés, des gens qu’on a cachés et d’autres qu’on a mariés de force pour qu’ils puissent rester en Algérie. Avec le recul, ces scènes ressemblent à celles de la Seconde guerre mondiale où des voisins cachaient leurs amis juifs pour leur éviter les camps nazis. A ce point. Ça me fait mal. Maintenant que je côtoie le roi du Maroc et le président Bouteflika, on parle de ça et ils me disent tous les deux la même chose : “Les gens ne vont pas comprendre si on tourne rapidement la page du conflit entre le Maroc et l’Algérie. Les jeunes des deux bords t’adorent. On a besoin de symboles comme toi pour ouvrir des brèches et permettre le dégel des tensions en douceur. Et un jour, tout ça va s’arranger”. C’est pour cette raison qu’à mon niveau je passe le message politique avec la chanson et surtout avec le bonheur."

En tant que frontalier, tout jeune, Cheb Khaled a assisté au drame de ces familles marocaines que les forces de police et de l’armée algérienne ont  arraché de force, et expulsé manu militari, en laissant derrière elles leurs épouses, époux et enfants, ainsi que leurs biens matériels. Ces 350.000 expulsés ne cessent de demander justice pour leur dédomagement. Ils se sont constitués en associations pour défendre leurs droits, afin que leurs biens spoliés soient restitués.

 

Evidemment, la presse algérienne au service du régime algérien a réagi hystériquement aux déclarations de Cheb khaled. Le journal « algérie-liberté » a dégainé le premier avec un titre proportionnel à l’événement : « Le chanteur compare les Algériens aux nazis, Khaled “le Marocain” fait scandale » Je vous épargne la teneur de cet odieux article qui véhicule des contrevérités historiques, comme par exemple, la politique de marocanisation des terres des colons. Le journal a fait l’amalgame entre le retour de ces domaines coloniaux sous la souveraineté marocaine et la « spoliation » de certains Algériens français colons qui devaient aussi cesser d’exploiter ces terres au même titre que les colons français de souche.

 

Dans le même article écrit par Mounir Boudjema, les lecteurs n’ont pas échappé, comme à l’accoutûmée, à un certain relent d’antisémitisme : « On savait Khaled sensible au lobby juif marocain, mais de là à balancer, froidement, des contre-vérités historiques, il y a un pas que notre star de la chanson a malheureusement franchi. » Visiblement, la comparaison de Khaled, de la déporation des Marocains d’Algérie aux exactions nazies à l’encontre des Juifs, n’a pas plu et a fait trop mal. Comme quoi la vérité blesse des fois.

@ Al-Maghribi, Maroc Pluriel

18:28 Écrit par Maroc pluriel dans Maghreb, SAHARA MAROCAIN | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : algerie, sahara, cheb khaled

Commentaires

Salam

Je vous invite de venir visiter un site qui parle de la déportation des marocaons d'Algérie.

http://marocains-d-algerie.niceboard.com/portal.htm

bonne lecture

Écrit par : snp1975 | mercredi, 23 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

@ SNP 1975

J'ai parcouru tes blogs et je trouve que tu nuis à cette noble cause des expulsés.

Tu as viré à plus de 360 degrés en changeant de position. Tes blogs véhiculent un anti marocanisme primaire.

Si tu as des différents avec tes anciens compagnons associatifs, cela ne t'autorisera pas de renier ta marocanité pour devenir un haut parleur de tes anciens bourreaux algériens responsables de ton drame personnel et de la situation dans laquelle tu te retrouves, de celle de 350 000 marocains expulsés et de celle des Marocains séquestrés de Tindouf.

Je te demande très fraternellement d'ouvrir bien les yeux. Fais un examen de conscience pour revenir au bon sens et cesse, surtout, de forniquer avec les milieux algériens antimarocains.

Il n'est jamais trop tard pour corriger ses propres erreurs.

Écrit par : Al-Maghribi | mercredi, 23 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

tout ce que je peux conclure, pour l'instant en jetant un coup d'oeil (ça vaut pas plus) sur ce blog "snp"1975 (société nationale de pétrole khanez), est -d'abord qu'il est bien outillé, donc bien alimenté des caisses pétroprolifiques algériennes,
-puis, il est vide à l'instar de ceux qui sont tantôt à plat ventre, tantôt le ventre et les fers en l'air,
-ensuite, il ne sait sur quel pied danser et essaie de faire le grand écart dans les deux sens deux sens du terme, et comme l'on sait le grand écart finit toujours par écarteler et émasculer celui qui s'y adonne...,
-enfin je connais moi-même des expulsés d'algérie,qui ont subi les pires sévices de la part des tortionnaires algériens, et ce n'est pas ce genre de blog girouette qui va les détourner de poursuivre leur objectif d'arracher leurs droits des mains sanguinaires du pouvoir algérien, ou au moins le démasquer devant l'opinion nationale, régionale et internationale...
alors laissons les oies noires caqueter à leur guise pour un peu de pet-rôle...

Écrit par : ahmedaddoukkali dit "lautiste" | mercredi, 23 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

الشاب خالد يشبه طرد السلطات الجزائرية للمغاربة في السبعينات بتهجير النازيين لليهود

أثارت التصريحات التي نسبت إلى ملك أغنية الراي الجزائرية الشاب خالد بشأن العلاقات الجزائرية ـ المغربية جدلا في الجزائر، والذي سيتعاظم خلال الأيام القليلة القادمة، خاصة وأن خالد شبه فيها السلطات الجزائرية بالنازية، بعد إقدام هذه الأخيرة على طرد رعايا مغاربة في سنوات السبعينات من القرن الماضي.

وأعادت صحيفة "ليبرتي" ( خاصة صادرة بالفرنسية) أمس الثلاثاء نشر مقتطفات من حوار أدلى به الشاب خالد إلى مجلة "تال كال" المغربية، والتي قال فيها أن التوتر الواقع في العلاقة بين البلدين الجارين كارثة حقيقية، مشددا على أنه لم يفهم ولم يتقبل إقدام الرئيس الراحل هواري بومدين على طرد مواطنين مغاربة في سبعينات القرن الماضي.

وأضاف قائلا "عندما كنت صغيرا رأيت شرطيا يدخل منزل صديقي ثم قام بطرده إلى المغرب( ) في وهران ( 450 كيلومتر غرب العاصمة) لدينا جميعا أصدقاء تعرضوا للطرد، هناك من تم إخفاؤهم، وآخرين تزوجوا بجزائريين وجزائريات من أجل تفادي قرار الطرد".

واعتبر أنه اليوم عندما ينظر إلى تلك الواقعة فإنه يجدها شبيهة بما وقع خلال الحرب العالمية الثانية، عندما كان الجيران يخبئون أصدقاءهم اليهود لتجنيبهم المحتشدات النازية".

وذكر أنه بعد أن أضحى قريبا من الرئيس بوتفليقة من جهة والمالك محمد السادس من جهة وأنه يتحدث معهم بصراحة عن العلاقات بين البلدين، وقال أن كليهما قالا له "الناس لن يستطيعوا أن يفهموا إذا قلبنا صفحة النزاع القائم بين البلدين بسرعة، الشباب في كلا البلدين يحبونك ( الكلام موجه للشاب خالد) نحن بحاجة إلى رموز مثلك، من أجل تذويب الخلافات القائمة تدريجيا، وفي يوم من الأيام ستعود المياه إلى مجاريها".

وعلقت الصحيفة على كلام ملك أغنية الراي قائلة "كنا نعلم بأن الشاب خالد قريب من اللوبي اليهودي المغربي، ولكن أن تصدر عنه مغالطات تاريخية مثل هذه، فذلك الذي لم نكن نتوقعه منه، مشيرة إلى أن السلطات المغربية هي التي بادرت بطرد الجزائريين المقيمين بالمغرب ووضعت يدها على أراضيهم الزراعية وممتلكاتهم.

واعتبرت أن مواطنين جزائريين هجّروا من أراضيهم عام 1843، وأن سياسة طرد الجزائريين تواصلت عام 1963 بعد ما يسمى بحرب الرمال التي اندلعت بين البلدين، مشددة على أن هذه السياسة تواصلت حتى عام 1994 عندما طرد 70 ألف جزائري وجردوا من ممتلكاتهم في أعقاب أحداث مدينة مراكش.

أما فيما يتعلق بعلاقته مع الملك محمد السادس فذكرت الصحيفة أنه "إذا كان الشاب خالد فخورا بصداقته مع ملك المغرب فهو حر في ذلك، ولكن أن ينسب كلاما غير صحيح للرئيس بوتفليقة فذلك غير مقبول، لأنه يظهر الرئيس الجزائري وكأنه متلهف لقلب صفحة النزاع القائم في العلاقات بين البلدين، في حين أن مواقف هذا الأخير من قضية الصحراء الغربية وكذا من قضية حماية المواطنين الجزائريين المقيمين في المغرب معروفة تضيف "ليبرتي".

وانتقدت الصحيفة ملك أغنية الراي لأنه لم يقل ولا كلمة عن معاناة آلاف المواطنين الصحراويين، ولأنه لم يتحدث عن المصالحة في المغرب العربي، والتي لن تأتى إلا بقيام دولة صحراوية مستقلة، معتبرة أن أي فنان بهذا المستوى يجب أن يزن كلامه جيدا، وألا يقحم نفسه في مواضيع لا يفقه فيها شيئا.

جدير بالذكر أنها ليست المرة الأولى التي يثير فيها مغني جدلا بسبب حديثه عن العلاقات الجزائرية ـ المغربية، فقد سبق للمغني "رضا الطالياني" أن تعرض لحملة صحفية بسبب قوله "الصحراء مغربية" إثر تقديمه حفل غنائي بالمغرب، وأضحى صاحب أغنية "جوزيفين" ممنوعا من الإذاعة والتلفزيون.

الجزائر تايمز / صحفSeptember 23, 2009

Écrit par : الشاب خالد: الجزائر طردت المغاربة على الطريقة النازية | jeudi, 24 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

peut-on être étonné devant ces réactions de panique et de folie meurtrière de la part de la presse inféodée et caporalisée au service servile du pouvoir politico-militaire algérien ???
évidemment NON !!
son maître vient de recevoir deux gifles coup sur coup:
-l'exigence d'un recensement réel et effectivement contrôlé des séquestrés de Tindouf, de la part du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés,
- et ce témoignage poignant de la part de quelqu'un de bani jildatiha, c'est-à-dire quelqu'un de très crédible...
alors que voulez-vous ?, il y a bien le feu en la demeure, et la presse pressée est dans tous ses états, c'est la débandade et la fuite en avant à laquelle, elle recourt précipitamment chaque fois, que toutes les allégations de sa junte sont mises à nu,
quel est donc le plan, une fois sa hargne refroidie, afin de contrer les propos de Cheb Khaled, va-t-elle demander sa dénaturalisation ?
va-t-elle proposer son lynchage au moins médiatique ?
ou bien va-t-elle tout simplement de craindre qu'il lui arrive malheur, comme il est coutume dans ces cas là en Algérie même, où les disparus ne se comptent plus ?
l'avenir proche nous le dira, mais le Maroc doit à Khaled la protection

Écrit par : wa chahida chaahidoune mine ahliha | jeudi, 24 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

« Comme il a dit lui ! », célèbre phrase débitée par Cheb Khaled lors d’une émission Tlak Show sur TF1. Evidemment, cette célèbre réplique est restée dans les mémoires et utilisées souvent dans les pitreries et les clowneries entre copains ou dans des articles de presse pour qualifier quelqu’un d’inculte. Sa dernière sortie médiatique dans Telquel n’a guère surpris venant de ce chanteur moqueur et hâbleur et dont le niveau d’instruction est très limité. Ses interventions irréfléchies et à l’emporte-pièce ne surprennent guère. Malgré son immense talent, il reste malheureusement un gaffeur et maladroit débitant des choses sans consistance intellectuelle et s’en connaître la portée. Alors, amusez-vous avec Cheb Khaled dont la moitié est marocaine puisque mariée à une marocaine qui l’a bien cuisinée avec de la poudre magique bien de chez vous et dont vous êtes des maîtres incontestés, et méditez bien ses « pensées » philosophiques ! Nous, on se contente uniquement de ses chansons authentiques et originelles notamment celles des années 70, racontant l’amour, les femmes, la vie nocturne des noceurs et des jouisseurs dans El Bahia Wahrân, Oran la joyeuse et la radieuse. Entre temps, les frontières restent hermétiquement fermées et à tout jamais, c'est notre voeux le plus cher que Dieu nous l’exauce!

Allez fumez du thé et restez éveillés, le cauchemar continue. Dixit Hakim Laalam in Soir d’Algérie dans sa chronique quotidienne « pousse avec eux » -Dezzou Maahom-

Écrit par : L'Espiègle | dimanche, 27 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

@ l'Espiegle

Il n'y a pas que Cheb Khaled qui pousse avec nous, mais il y a pleins de Chebs et de chebbates, tbark Allah, qui ont choisi l'honnêteté et ont été excedés par la politique de haine et de violence du Gouvernement Algérien et de sa diplomatie nerveuse envers le Maroc et son intégrité territoriale.

Rappelle-toi Cheb Reda taliani, le chanteur autonomiste kabyle Ferhat Mhenni et dernièrement Fodil qui a pariticipé au festival de Dakhla au sahara Marocain et qui a fait une très belle déclaration en soutien au Maroc pour la défense de ses provinces sahariennes.

Écrit par : Al-Maghribi | lundi, 28 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

juste une petite question à l'espiègle de service:
connais-tu la fable du "renard et les raisins" qu'on inculquait et enseignait méthodiquement aux petits algériens du temps des colons et reprise consciencieusement par la junte algérienne, mais avec tambour et trompette,

la voici pour rappel:

"LE RENARD ET LES RAISINS

Certain Renard gascon, d'autres disent normand (d'autres disent espiègle algérien)
Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille
Des raisins mûrs apparemment ,
Et couverts d'une peau vermeille.
LeGaland (algérien) en eut fait volontiers un repas ;
Mais comme il n'y pouvait point atteindre :
Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.
Fit-il pas mieux que de se plaindre ?"

j'espère qu'en tant que féru de la littérature française, tu en tireras la moralité et les enseignements profonds nécessaires...
ps: nous avons l'intention de proposer les paroles de cette fable à Cheb Khaled pour en composer une chanson "rap",
qu'en pense notre très cher ami "espiéglito" ???

Écrit par : Ahmed addoukkali dit "lautiste" | lundi, 28 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

Décidemment, le Cheb Khaled est devenu par la grâce de ses paroles maladroites une idole auprès des deux ou trois agités de ce site au service exclusif du Makhzen qui se relient à intervalles réguliers donant l'impression, fausse bien évidemment, qu'il s'agit d'un foisonnement de contributions et d'intervenants. Bien sûr, c'est de la poudre aux yeux qui ne saurait nous berner, du moins pour les gens sensés et ayant un minimum de discernement. Que ce gaffeur, par des paroles dont il ne maîtrise ni le contenu ni la portée, le cheb Khaled, ait pu satisfaire vos fantasmes et épouser vos thèses propagandises à propos de la réouverture des frontières, il ne peut, le pauvre, malheureusement rien pour vous. Entre le rêve et la réalité, il y a justement une frontière étanche et infranchissable! Ces frontières resteront hérmétiquement fermées, j'espère à tout jamais. C'est le voeux et le souhait de beaucoup d'Algériens lucides et soucieux des intérêts suprêmes et vitaux du pays. Il est quand même anormal de nourir la bouche qui vous médise avec une haine insoupçonnée. Malgré cette fermeture, il est constaté de visu que toute une région, l'Oriental marocain voire plus, vivote de la contrebande transfrontalière dans un sens unique : de l'Algérie vers le Maroc. Du carburant, aux produits alimentaires ; de l'électroménager, des ustensiles, de la pièce détachée, aux médicaments et j'en passe. Un phénomène bien sûr entretenu par vos autorités, obligés de laisser faire, incapables eux de répondre aux exigences socio-économiques de ces populations. J'ai lu un article d'un quotidien marocain qui confirme l'ampleur de ce phénomène et le constate avec une pointe de dépit mal dissimulé, sans toutefois se priver de faire des commentaires absurdes du genre "l'Algérie encourage ce phénomène pour saboter l'activité économique dans cette région et du Maroc". Il oublie de dire que les produits algériens vendus dans les marchés de Oujda ou Nador et bien d'autres villes, sont payés rubi sur l'ongle par les finances publiques, et constitue ainsi une subvention indirecte pour un pays hostile. Au moins, il aurait été juste de la part de ce journaleux de dire un Merci, plutôt un grand MERCI à cette Algérie si généreuse envers les sujets de sa majesté!

Je comprends maintenant les appels aux pieds, les sollicitations pressantes, les "mains tendues" que nous entendons à chaque occasion saisie au vol par les officiels marocains et leurs supplétifs, qui quémandent la réouverture de cette "maudite" frontière. On vous rassure, cette frontière restera fermée, verouillée et cadenasée pour ne pas laisser l'occasion à des profiteurs et à des affairistes de la pire espèce de tirer profit de notre pays. Je sais que vous souffrez énormément de cette situation si handicapante et si contraignante, mais que voulez-vous, nous sommes impitoyables, très méchants et hargneux. Nous avons un défaut, ça dépend. C'est que nous avons une mémoire vivace; nous n'oublions pas de si tôt un certain été de 1994 où les sbires de Driss El basri (à propos, vous connaissez ce monsieur?! Il parait qu'il régnait en maître absolu et auquel vous vouyiez un sentiment contrastél de crainte et de soumission! Il parait ensuite que vous l'avez tout de suite formaté de vos mémoires et l'avoir ôté de vos souvenirs! Quels retourneurs de veste! Ce n'est pas correct de votre part de déconsidérer vos aînés comme ce fut ce pauvre Basri) qui entreprirent la chasse à l'Algérien en pleine tourmente nationale. Comme nous avons ce vilain défaut de sang chaud et que nous réagissons nerveusement au quart de tour à chaque fois que notre fibre sensible soit heurtée, nous avons alors décidé que ces frontières soient fermées. Depuis cette date, celles-ci restent toujours fermées. Qui a perdu à l'échange? Pas nous en tout cas. Vos sollicitations incessantes et pressantes prouvent que cette situation est intenable pour le Makhzen. Pour s'en convaincre, faites une virée dans cette région pour voir les dégats occasionnés par ce geste inamical de 1994.

Moralité de l'histoire. On ne joue pas avec l'Algérie comme on joue avec un autre pays tiers. Cette Algérie comme elle peut être si généreuse dans le bon voisinage et la coopération, elle peut a contrario être très méchante quand on dépasse les limites.

Alors, consolez-vous avec Khaled et faites-nous le plaisir de lire assidûment nos journaux (tapez tout simplement Presse Algérienne et vous êtes bien servis jusqu'à la lie!) et faites le copier-coller des articles (acerbes et critiques) qui y paraissent surtout quand ils sont négatifs envers notre pays, prouvant au moins que la liberté de la presse n'est pas un vain mot. Vive la liberté de la presse, même si elle tire à boulets rouges sur son propre pays.

Bien à vous

Écrit par : L'Espiègle | mardi, 29 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

@ L'espiegle

Ce que tu viens de debiter na 'a aucun sens, ni sociologique, ni économique ni politique.
Economiquement, le Maroc n'a pas besoin de l'Algerie.

Que je sache, l'Oriental Marocain ne crève pas de faim. Depuis la fermeture des frontières, il a connu même un essor économique sans precedent. Il y a encore des projets sur la façade mediterranéene qui vont faire de cette région du nord et Nord Est du Royaune, un pôle très important.

Que ces malheureuses frontières ouvrent ou ferment, ça n'a aucune importance et aucune incidence sur le développement du Maroc. Il a les moyens et la matière grise pour passer outre. et c'est ce que fait le Maroc.

On n'attend rien de bon du côté Est, sauf peut-être ces 350 000 Marocains expulsés par le regime de Boumedienne et la population frontalière des deux côtés qui ont des liens de parenté et des familles séparées.

Ceci dit, la logique et la dynamique veulent que ces fontières s'ouvrent et ça ne peut qu'être profitable pour les deux pays.
Mais c'est pas un drame si l'Algerie officielle continue à dans son entêtement obssesionnel.

Dommage qu'elle s'obstine à isoler sa propre population qui la prive du droit de circuler, au même titre que les séquestrés de Tindouf qui ne sont pas libres de leur mouvement.

Mais crois-moi, les instances internationales commencent à être fortement sensibilisés sur cette politique algérienne de haine, de violence, d'intox et de manipulation.

Il y aura très prochainement des surprises très désagréables pour les responsables algériens, concernant le libre droit de circulation des peuples Algériens, déportés marocains, et séquestrés de Tindouf Lahmada.

Écrit par : al-Maghribi | mercredi, 30 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

Au Maghribi tapi sous l’habit du Makhzen et son porte-voix officieux ;

A la lecture de vos âneries, je me disais si réellement ce bonhomme vit dans son propre pays où plutôt confortablement installé quelque part en Europe ce dont je vous soupçonne fort bien. Pour avoir le cœur net, je vous invite volontiers à faire un tour du côté de Oujda ou Nador. Vous allez être convaincu de visu. Ensuite, vous parlez de dynamique et de soi-disant projets et programmes de développement. Peut-être dans les chimères ! A part quelques projets ici et là, le vide est sidéral monsieur. Les gens vivotent et la paupérisation est généralisée. Et si le Maroc n’a pas besoin de l’Algérie dans son développement, pourquoi alors vos clameurs et vos appels incessants, vos sollicitations répétées qui frisent l’obséquiosité pour justement pousser l’Algérie à rouvrir ses frontières. Si vous n’avez pas besoin de l’Algérie comme vous le dites ostensiblement et d’une fausse manière vaniteuse, que cela soit dit clairement et sans équivoque par vos officiels. Dans les faits, c’est tout le contraire. Vous n’avez qu’à réécouter ou relire les discours de votre roi et de tous ses officiels-sujets, lesquels ne manquent aucune occasion officielle ou non, pour en évoquer le sujet sous divers labels. Par ailleurs, rassurez-vous monsieur nous circulons librement dans tous les sens et dans toutes les directions y compris dans votre pays, sauf que cela se passe par voie aérienne et non par la frontière qui est hermétiquement fermée. Par voie terrestre, nous avons la Tunisie juste à côté où des centaines de milliers y passent allègrement leurs vacances. Quant aux agitations et les gesticulations comme un cabri à Genève et ailleurs, c’est pour l’Algérie que du vent. Vous brassez du vent monsieur, et ce n’est pas vos petitesses et mesquineries diplomatiques ainsi que mensonges frisant le ridicule qui pourront affecter l’Algérie. Vous vous trompez lourdement monsieur. L’Algérie c’est l’Algérie !

Allez bonne continuation dans la médisance et le commérage !

L’Espiègle d’Alger

Écrit par : L'Espiègle | mercredi, 30 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

C'est une perte de temps de continuer à palabrer avec cet Espiègle qui n'est en fait qu'un charlot avec des idées glanées dans le discours de ses maîtres d'Alger.

Il a un dicrours d'un autre âge et d'une autre époque. l'Algerie est malade économiquement. Elle recule. Ce n'est un secret pour personne. Les investisseurs fuient ce pays pestéferé où règne l'insécurité et le terrorisme.

Normalement, les frontières doivent être ouvertes, ne serait ce que pour que les frontaliers puissent rendre visite à leur proches.
C'est une situation kafkaïenne pour eux.
Un algérien frontalien est obligé de parcourir des milliers de kilomètres pour arriver à la ville qui lui est mitoyenne. Tu trouves normal qu'un habitant d'Oran ou de Maghnia doit prendre l'avion jusqu'à Casablanca ou Rabat, pour qu'ensuite prendre une nuit de train pour arriver à Oujda. Alors que quelques heures lui suffisent si les frontières étaient ouvertes.

Aberrante situation. Mais on n'est pas à une abberation de plus ou de moins avec un voisin qui vit selon les paradigmes d'une autre époque révolue.

Écrit par : al-Maghribi | mercredi, 30 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

dis-moi oh toi le grand espiègle discoureur à satiété dans l'infini et l'indéfini,
comment arrives-tu encore à te supporter , depuis le temps, ça fait plus quatre ans, que tu ressasses et ressasses les mêmes rengaines et les mêmes bêtises, sur ce même espace qui te connaît tellement qu'il te laisse entrer sans avoir besoin de fermer aucune frontière, sachant pertinemment bien que tes propos hargneux ne valent même pas le prix d'un pet dans le désert...
à ta place je me dégoûterais et même me ferais hara kiri...mais qui voudrait être à la place d'un radoteur à la petite semaine ???...
or tu nous as déjà informé dans ta littérature d'antan et aussi logghoréique pour ne pas dire carrément diarrhéique que la présente , que tu résides à l'est de ta mamagérie, et pour être encore plus précis à batna , chef-lieu des aurès, autrement dit que tu es berbère chaoui et tu nous as avoué par écrit, par la même occasion que tu faisais partie du clan de l'Est où se situe batna, et que tu étais anti-clan d'Oujda de l'ouest de la mamagérie, clan mené et dirigé d'une main tremblante et militarisée par le président actuel...de ta mamagérie accoucheuse de monstres et des mauvaises plaisanteries,
alors as-tu tourné la veste entre temps ???
par ailleurs, si tu végètes toujours à l'est en plein aurès, tu ne peux qu'être loin des réalités des formidables transformations qui s'opèrent dans NOTRE EST à NOUS: mise en oeuvre de projets qui bientôt, feront pâlir et embarraser de jalousie les dirigeants de ta mamagérie...ne serait-ce que celui de projet grandiose de la plage de SAÏDIA...
donc si on te tape à vos portes ce n'est parce que nous avons besoin de vous, mais c'est surtout par sympathie et même pitié à l'égard du Peuple Algérien afin qu'il fasse pression sur ses dirigeants et prendre l'exemple sur le Maroc et ses réalisations présentes et futures vers un avenir meilleur des plus prometteurs,
seulement ces dirigeants , le voudraient-ils, et c'est là "bayt al9assid", ces dirigeants bornés et rancuniers même vis-à-vis de leur peuple, ne saisiront pas cette chance comme à leur accoutumée, donc il est permis de douter de leurs facultés mentales, au vu de tes discours insensés et des articles de ta presse enchaînée et caporalisée pleine de rancoeur...et à ce propos, quand on a de la haine et de l'envie obsessionneles vis-à-vis d'un autre pays, n'est-ce pas que c'est parce qu'on est dans l'incapacité de le suivre sur la bonne voie ???
mais cela n'empêche pas que tes maîtres bon gré ou malgré toi, nous plagient dans plusieurs domaines, notamment politiques ,surtout ceux que vous travestissez pour la consommation du Peuple Algérien...
je te ferais bientôt si nécessaire la liste de ces copiages, mais le dernier en date: c'est le fait que le frère de ton président compte créer un parti et il n'est pas sorcier de deviner d'où lui vient l'idée...mais "chattâana ma bayne hna o lhih hihhihhhihhh hhhhhhhhhhhh
alors rendez-vous bientôt sur la plage de SAÏDIA où tu peux "tkhadder lia 3aynik" même derrière les grillages de ta saîdia mamagérienne...

Écrit par : ahmedaddoukkali dit "lautiste" | mercredi, 30 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

Aux deux agités qui ont réagi à mon insertion.

Comme vous vous obstinez dans l'illusion et dans le mensonge, j'ai l'obligation morale de vous répondre de la manière la plus simple et la plus directe. Vos soi-disant réalisations en grandes pompes ne valent, croyez-le bien, même pas une inauguration ministérielle dans une Wilaya du pays. Je suis parfois surpris de la grande publicité que vous faites autour de toutes petites inaugurations faites par votre roi en personne, qui chez nous, ne sont faites même pas par un ministre ou un préfet. Dernièrement, un trançon d'une centaine de kilomètres entre Chlef et Relizane du méga-projet de l'autoroute Est-ouest a été inauguré par le ministre des travaux publics et a fait l'objet d'une petite couverture de la télévision. Alors que chez vous, un petit dispensaire meublé par deux ou trois tables est inauguré par votre roi en personne avec de grands renforts publicitaires et une couverture télévisuelle ronronnant les louanges du roi et sa grande sagesse et son infinie clairvoyance! Sans oublier tout le cérémonial moyenageux et honteux des baise-mains. Certes, je vous tire chapeau quant à votre capacité d'embellir les choses et de leur rendre la dimension qu'elles n'ont pas dans les faits. Chez nous, c'est une faiblesse que je reconnais volontiers et que beaucoup de journaux critiquent sans ménagement la communication officielle. Dites-moi sincèrement dans quel pays au monde qni peut se targuer de mobiliser pour son développement quinquennal un budget de 150 milliards de dollars pour la réalisation de projets aussi variés que grandioses. C'est fabuleux et impressionnant. Les investisseurs dont vous parlez se bousculent au portillon et savent que trop bien qu'on l'Algérie les projets, et quels projets, ne manquent pas. Ceux que nous poussons vers la porte, c'est les mercantiles qui n'apportent aucune valeur ajoutée versant dans le négoce et la revente en l'état. La loi de finances complémentaire pour 2009 est venue justement apporter des corrections salutaires pour protéger et promouvoir la production nationale au lieu et place des produits importés. Quel est le pays qui peut se permettre de dire que les IDE (Investissements Directs Etrangers) c'est bien mais pour nous ont en a pas vraiment besoin, si ce n'est l'Algérie. Ces IDE sont des prédateurs connus et reconnus, vous n'avez qu'à voir les dégats occasionnés en Amérique latine, en Argentine et au Brésil entre autres, après que ceux-ci aient corrigé la situation. Les investisseurs étrangers se bousculent au portillon, mais nous leur imposons des règles strictes de telle sorte qu'au final ne restera que l'investissement productif sérieux et apportant une réelle valeur ajoutée. Ceux qui veulent se refaire une virginité financière et renflouer la trésorerie de leur Groupe dans le pays d'origine (comme ce fut le cas pour certaines compagnies Egyptiennes qui ont fait le jackpot en investissant en Algérie) par le truchement du transfert massif des dividendes sur leurs bénéfices, ils ne sont pas les bienvenus

Concernant les frontières, je vous confirme qu'elles resteront hérmétiquement fermées, j'espère à tout jamais, et s'agissant de nos compatriotes frontaliers, ils n'ont pas besoin de toutes vos mesquineries et vos larmes de crocodile dont vous êtes des artistes, ils sont dans leur pays. C'est plutôt vos frontaliers qui rentrent dans notre pays clandestinement pour la contrebande ou pour trouver du travail dans le bâtiment et autres (vos platriers trouvent ici de quoi vivre). Alors, taisez-vous et point de mensonges et de contrevérités. L'Algérie est un grand pays que vous le vouliez ou pas. Une petite question : pourquoi le internautes marocains ne ratent aucune occasion pour visionner Youtube où il y a quelque chose d'Algérie (chanson, football etc...) sans se priver d'y laisser leurs commentaires haineux, aigris et forcément et naturellement jaloux. Par ce petit exemple, vous avez la réponse à vos stupidités.

Honni soit qui mal y pense.

Écrit par : L'Espiègle | mercredi, 30 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

tu reviens à ton vieux français et ses vieiles expressions d'il y a 177 ans (130+47) ans "honni soit qui mal y pense" !!! j'espère que tu as bien saisi, espiègle que tu es la signification du chiffre 177 ans détaillé entte parenthèses..
sais-tu au moins ce que veut dire "honni..." ??,
mais bref, on constate que tu as été trop longtemps sévré de parole...on te comprend très "cher"...
oui vos projets et réalisations sont tellement importants et grandioses qu'ils ont provoqué des émeutes monstres entre algériens et chinois, car à ce propos que deviendriez-vous sans les chinois, puisque votre président ne cesse de vous traiter de peuple de fainéants et du hittisme et de vous faire appel à eux...qui vous connaîtrait mieux que lui ???
quant à la contruction de l'autoroute dite pompeusement est-ouest, on connaît les déboires, les magouilles, et les prévarications qui l'entourent et qu'elle a scandaleusement suscités...7tya izid o semmewh s3id, et ce n'est pas demain la veille,
d'ailleurs, pourquoi tenez-vous tellement à venir jusqu'à votre ouest du moment que vous jurez par tous vos saints et vos malsains que vous n'ouvrirez jamais les frontières,...ou bien juste ze3ma ze3ma pour nous narguer, eh bien je t'invite à venir te balader sur nos routes et nos auto-routes qui bientôt atteidront OUJDA et sur notre chemin de fer qui vient de rallier NADOR...avec en perspective imminente du TGV...jusqu'à...devine...tremble et trremblotte pauvre espiègle de la dernière pluie...
pour ce qui concerne le fait que vous voyez plus grand que vos yeux et pas plus loin que votre nez, sache que nous, nous ne négligeons ni les grands, ni les petits projets allant de la simple fourniture de minibus ,jusqu'aux projets mégalopoliques...
à ce propos, puisque tu es un accroc de notre télé nationale: est-ce que tu as regardé le méga-projet de nos ressources halieutiques HALIOPOLIS...hay hay fine ibane ton pétrole et ton gaz...et l'Océan atlantique pour vous n'est pas pour demain...tu as intérêt à te documenter mon vieux , ce n'est pas de la rigolade...ceci en plus des projets phosphatiers surtout que cette année , les recettes issues des phosphates ont battu tous les records et sans tambour ni trompette...nous, l'arrogance, on ne sait pas ce que c'est...nous la laissons aux caisses de résonnance du néant, et aux sacs de plastique vides et polluantes...
sois sûr et certain cher espiègle qu'on vous réserve tellement de surprise qu'un jour vous ne distinguerez plus votre est de votre ouest et vous serez bien obligés de nous quémander de vous orienter sur la bonne voie...
une petite précision enfin : pourquoi vous ne vous ouvririez pas à titre de test, juste une petite brèche dans vos frontières et l'on verra le nombre d'algériens et de marocains qui se presseront pour passer de l'un ou de l'autre côté ??? chiche ???
mais je sais bien que vous êtes incapables de relever ce défi, car vous avez la trouille que tous les algériens qui viendront au Maroc ne reviendront jamais en Algérie...et au moment où j'écris ce post, ils sont des centaines qui rejoignent le Maroc par de multiples détours et subterfuges...il y en a même qui vont faire du shopping dans nos Provinces du Sud et veulent y résider définitivement...
avis aux amateurs même à toi...

Écrit par : ahmedaddoukkali dit "lautiste" | jeudi, 01 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Au faux Doukkali dit l'autiste, le vrai (le chanteur s'entend) nous le aimons bien et adore nien notre pays.

En lisant ceci que je reprends ci-après in extenso de votre commentaire débile « mais je sais bien que vous êtes incapables de relever ce défi, car vous avez la trouille que tous les algériens qui viendront au Maroc ne reviendront jamais en Algérie...et au moment où j'écris ce post, ils sont des centaines qui rejoignent le Maroc par de multiples détours et subterfuges...il y en a même qui vont faire du shopping dans nos Provinces du Sud et veulent y résider définitivement... », je n’en crois pas mes yeux, je tombe des nues et enfin je m’éclate et je me plie en quatre dans un fou rire. Alors là, vous me confirmez que vous vivez de vrai dans un grand mensonge et dans des chimères entretenus par votre propagande de bas étage que nous connaissons que trop bien. Je ne savais que le ridicule tue. C’est du burlesque, du comique. C’est de la pitrerie.

Rassurez-vous mais pour de bon. Les Algériens n’ont pas besoin de votre pays et ne songent à le visiter que pour le tourisme agrémenté par certaines choses et délices non avouables. Ils vont et viennent sans que l'idée de s'y installer leur effleure l'esprit. Si les Algériens visitent la Tunisie, la Turquie et accessoirement votre pays, c’est qu’il y a une évidence que ni vous ni vos semblables peuvent occulter. C’est que nous avons les capacités, le niveau de vie et les moyens de faire du tourisme de visiter d’autres pays, chose que vous, ou une majorité de vous n’y peuvent accéder. C’est cela la différence. De plus, vous savez et pour l’anecdote, tout le monde a constaté une chose. C’est que nos immigrés retournent en France et ailleurs avec des bagages et des emplettes pleins à craquer. C’est un phénomène qui peut paraître banal mais très significatif. C’est qu’il y a de tout et moins cher. Donc, arrêtez vos conneries sur vos histoires à dormir debout ! Vos « provinces du sud » sont un territoire occupé illégalement qui s’appelle le Sahara Occidental, et reconnu comme tel au niveau de toutes les instances. C’est un territoire dont la population autochtone doit passer par le processus légal et légitime de l’autodétermination comme stipulé par la charte indélébile des Nations Unies. Sincèrement, nous n’avons pas songé d’y faire du shopping comme vous le déclamiez ! C’est une bonne idée ! je vais la souffler à des amis (ies) ; ainsi au lieu de faire du lèche-vitrine au Boulevard Haussmann, ils serait curieux de faire un tour du côté de Smara ou de Boujdour et de faire le plein de leurs emplettes ! C’est le combe de l’hérésie et du grotesque ! Mais, passons, on n’est pas à une pitrerie et une bouffonnerie près avec votre lecture toute particulière!

Par ailleurs, notre fameuse autoroute Est-Ouest, ce projet du siècle, auquel va s’ajouter le doublement et l’électrification d’une ligne est-ouest de chemin de fer. J’espère que vous avez un minimum de discernement et de clairvoyance pour mesurer ce mégaprojet qui traversera une topographie aussi diversifiés que complexes : montagnes, canyons, vallées, villes, villages exigeant des travaux d’infrastructures gigantesques entre ponts, tunnels et ouvrages d'art de toutes sortes, va servir nos concitoyens et n’a rien à voir avec vos frontières. De Tébessa à l’Est à Tlemcen à l’Ouest ; dans ces deux villes y résident quand même des Algériens à part entière et ont le droit d’avoir ces infrastructures autoroutière et ferroviaire. Les projets de tramways à Alger, Constantine, Oran et Annaba et d’autres grandes villes encore, du Metro d’Alger, des barrages, des stations de déssalement d'eau de mer, des méga centrales électriques (1200 MW) des universités, des cités universitaires, des nouveaux hôpitaux etc etc etc…et la liste est vraiment longue et interminale, ne sont pas une vue de l’esprit, c’est des choses palpables et concrètes que nous voyons et nous touchons du doigt, puisque à la différence par rapport à vous, c’est que nous, nous sommes sur place et pouvons faire la part des choses par rapport à vos semblables du même acabit qui ne regardent sous le prisme réducteur que les choses qu’ils veulent bien voir et qui se sont fixés dans leur tête psychologiquement affectée. A contrario, l'on a pas besoin de vous pour critiquer avec véhémence les dysfonctionnements et les goulots d'étranglement qui freinent et parfois bloquent le développement socio-économique du pays. Nous sommes lucides pour dire ce qui nous semble nécessaire de critiquer ici en Algérie. Occupez-vous de ce qui vous regarde dans votre royaume! Nous disons également les bonnes choses qui se réalisent dans votre pays malgré ses ressources très limitées. C'est cela la diffirence entre nous et vous.

Dites ce que vous voulez, faites ce que vous voulez, aboyez toute la journée, médisez à satiété, commérez de la pire espèce, nous restons imperturbables et placides face à cette adversité et cette haine qui dénotent beaucoup de choses. Restez aigris et envieux jusqu’au bout des ongles, les frontières resteront fermées à tout jamais. On ne va pas vous faire le plaisir de renflouer vos caisses vides et trouées de toute part. Nous, on est pas responsable du déséquilibre structurel de vos balances commerciale et de paiement. Les monarchies du Golfe et quelques Emirs, à la libido débordante, peuvent le temps d’un séjour « privé » dans votre pays, vous laisser dans temps à autre un chèque pour joindre les deux bouts! C’est pitoyable franchement !

Alors, bonne médisance en n’oubliant pas de la pimenter par des articles de notre presse, qui par son ton et sa liberté de parole a le loisir de critiquer, de brocarder et caricaturer qui elle veut et quand elle veut, sans limite et sans retenue, y compris le premier responsable du pays (c’est un peu exagéré mais cela fait partie de l’apprentissage nécessaire). Il parait qu’un journal ayant inséré une caricature soft sur la famille royale s’est vu saisi et ses locaux scellés. C’est drôle n’est-ce pas pour un pays qui tintinnabule et claironne à qui veut l’entendre qu’il est un havre de liberté infinie d’expression !

P.S. A propos de Cheb Khaled, je viens d'entendre sur la radio chaine 3 une belle chanson "Malek Ya Lbaida, Malek ya Zerga -comprendre Qu'as-tu ma blonde, qu'as-tu ma brune", il en est de meme l'autre jour sur El Bahdja FM, manière de dire qu'on ne tient pas rancune à ce chanteur quand bien meme il dit des bétises, et que personne ne fait une affaire à l'interview qu'il a faite. Donc, vous faites de l'agitation pour rien; il n'a été ni censuré ni boycoté. C'est ça l'Algérie où on a la liberté de critiquer et dire du mal de son pays sans risquer de se faire bastonner ou jeter en prison. Façon de dire également que l'Algérien n'a pas froid aux yeux, et quand il veut dire merde il le dit. Nous sommes comme ça.

Enfin, honni soit qui mal y pense
Honnir : Blâmer quelqu'un en lui faisant honte, le vouer au mépris public : La population honnit ce dictateur. pigé! Oui, nous sommes fiers de nos 47 dans la joie et dans la peine. Les 132 ans (et non 130) sont un héritage contrasté et complexe de l'histoire coloniale que nous avons combattu et soldé.

Allez faites de beaux reves les enfants dans le royaume du Danemark, et Dezzou Maahoum (poussez avec eux), je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue (dixit Hakim Laalam, superbe plume in le Soir d'Algérie que je vous invite vivement d'en lire les chroniques pour bien saisir l'opportunité pour nous d'avoir une presse libre, incisive et sans pitié). Vous allez vous régalez du style et du ton! Le plaisir est garanti!

L'Espiègle d'Alger

Écrit par : L'Espiègle | jeudi, 01 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

au trop espiègle pour être vrai:
tu montres par là ton ignorance du Maroc après en avoir montré ton ignardise:
Abdelwaheb Doukkali est fassi, c'est-à-dire de la Région de Fès
c'est MOI qui suis le VRAI DOUKKALI habitant perpétuel des DOUKKALAS,

c'est vrai que je ne chante pas mais te faire chanter, comme les serins et les merles que tu mets en cage, suffit amplement à mon bonheur...

cherche donc les DOUKKALaS sur la carte que t'a fournie ta junte, tu trouveras que c'est vers cette Région du Maroc que ta mamagérie a envoyé sournoisement il y a quelques années des virus et des microbes conçus dans ses laboratoires avec l'aide des spécialistes cubains, des virus et des microbes qui ont failli emporter tout le cheptel , en particulier les bovins, n'eut-été la vigilance de nos vétérinaires et nos spécialistes de laboratoires, et bien entendu allo6f arrabbani
c'est pour ce genre d'exportation malfaisante que ta mamagérie ouvre ses frontières vers le Maroc,
par la suite, elle s'est aussi attaquée au cheptel d'Oujda, après avoir importé des ovins malades de la peste d'Australie...mais nos douaniers ont vite fait de contrer ces agissements malsains et cyniques de tes gouvernants,

mais ne nous attardons là-dessus,vous êtes connus mondialement pour votre absence de tout sentiment humain ou même animal, quand il s'agit de détruire...

heureux de t'avoir "plié" d'un fou rire, d'autant plus que pour toi le "fou rire" et le "rire fou" c'est du pareil au même...près de vraies larmes...
libre à toi de ne pas croire que plusieurs algériens sillonnent librement nos Province du Sud, car tel est le désir du Maroc, pour démasquer la propagande fallacieuse de tes dirigeants sur ce qui se passe dans cette Région,
et là , je te pose une question , tu crois que lorsque Cheb Khaled ou Foudel ou d'autres algériens viennent dans ces Provinces, ils viennent seuls ??? hum...détrompe-toi , mon vieux...le Sahara Marocain attire bien des algériens, fuyant le Sahara Central occupé et encerclé par ta junte, mais ils viennent non pas avec les intentions belliqueuses et fanfaronnes de ton pouvoir, mais afin d'instaurer une vraie coopération entre marocains et algériens pour le bonheur des Peuples...
un jour ou l'autre, à l'instar de Cheb Khaled, on leur demandera des interviews surtout ceux qui maintenant ont une activité stable dans ces Provinces, et ce jour là tu riras bien jaune, mon grand...
pour ton autre baratin , tu nous en as assez soûlé, car tant que tu arrives à compter tes réalisations, c'est que tu n'as rien réalisé...

merci pour tes explications pour le verbe honnir , proche de haïr, mais je savais déjà que vous excellez dans la conjugaison de ce verbe, mais votre conjugason s'arrête à:
je haïs , nous haïssons,
ou,
je honnis , nous honnissons,
eh bientôt vous allez dire:
je hennis,
nous hennissons
à défaut de dire:
je brais,
nous brayons...

par ailleurs je m'excuse si j'ai ôté deux années de votre passé de colonisés, je croyais vous faire une fleur, mais il semble que vous tenez à ne rien perdre de ce passé que tu dois, toi, particulièrement regretter...

tu reviens tout le temps à Cheb Khaled que vous "daignez" encore passer sur vos antennes, sous prétexte que vous ne lui tenez pas rigueur,
mais avoue donc si tu as vraiment un brin d'honnêteté que ses déclarations sur notre presse, passent mal et qu'elles vous restent au travers de la gorge,
si tu le fais, je te tirerais mon chapeau de paille doukkali...
d'ailleurs, je ne serais pas étonné que vous déployez tous vos efforts , c'est-à-dire de tes services secret pour le récupérer...mais il est libre comme l'air...mais de grâce, juste ne le menacez pas , ne le kidnappez pas, ne le tuez, ne vous attaquez pas aux membres de sa famille restés en mamagérie, ne les torturez pas ni physiquement, ni moralement, surtout sa mère qu'il adore si elle est toujours vivante ( qui sait avec votre caractère retors ?)...mais vous pouvez les expulser vers le Maroc, puisque vous exercez à merveille l'art des expulsions flagrantes ou déguisées...

la presse algérienne libre, réellement libre, est celle qui a plié bagages et quitté mamagérie pour s'installer à l'Etranger,
ceux ou celles qui veillent à sa pérennité, s'ils rentrent dans ta mamagérie, ils seront cueillis, non pas seulement par les services de votre police, mais par toute votre armée...

de plus, je te pose une question, si votre régime est tellement ouvert telle une vitrine, alors pourquoi chaque fois, que des journalistes marocains viennent chez vous couvrir un événement important ou supposé comme tel, qui se passe chez vous, vous les repoussez dare dare, après avoir pillé leurs affaires et retenus dans vos sales commissariats avec des interrogatoires serrés à la clé qui durent des heures et des heures, qu'avez-vous donc à cacher aux marocains, puisque tu nous dis que vous avez réalisé tellement de projets,
laissez-nous donc voir, pour pouvoir par la suite vous envier en connaissance de cause...

je te laisse donc goûter au régal et au plaisir de la liberté de ta presse, car vraimenet elle se régale...sur le dos du Peuple Algérien que votre régime, il faut lui reconnaître cette puissance et ce tour de force, est arrivé à ankyloser, atrophier, tétanisé et anesthésier, en recourant le cas échéant au concours des services spécialisés cubains et maintenant vénézuéliens...car qui s'assemblent se ressemblent comme on dit...

ya 7asra 3la cha3b dzaïri , où est donc passé le sursaut de ta dignité légendaire,
tu ne produis plus que ce genre d'espiègle qui est endormi et qui t'endort sans honte, ni honnêteté intellectuelle...
lautiste ADDOUKKALI

Écrit par : ahmedaddoukkali dit "lautiste" | vendredi, 02 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Je suis vraiment abasourdi par le niveau trop bas de votre contradiction. Au lieu que je reçoive de votre part une réplique d'égal à égal, vous m'avez embarqué dans des histoires burlesques à dormir debout. Je savais que mon pays est vu sous le prisme réducteur du méchant impitoyable, mais de là à ce qu'il arrive à contaminer votre cheptel d'ovins par l'introduction de microbes! c'est franchir un niveau de discussion et de bassesse que je refuse absolument de suivre. Le niveau est trop bas. Franchement, on savait que le conditionnement psychologique et le lavage de cerveau peut conduite les gens à un état de claustration et d'enfermement, mais arriver à cette façon bizaroide de voir les choses, c'est incroyable et insensé!

Alors, dans ces conditions, le silence dédaidgneux serait la meilleure réponse à de telles inepties.

Écrit par : L'Espiègle | vendredi, 02 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

eh bien à la bonne heure !!!
tu as parfaitement compris,
ça ne nous étonne guère ton virevoltage, tu le pratiquais déjà à chaque approche du week end algérien qui vient d'ailleurs d'être quelque peu aménagé de façon très curieuse...
dès qu'on a parlé des bovins , anna3ra (le taon) t'a piqué et tu as commencé à ruer à tous vents,
mais je t'assure que c'est vrai cette forfaiture de tes gouvernants, tu n'as qu'à chercher sur ce site lui-même, on en a parlé à l'époque et aucun démenti officiel n'est venu de leur part...
alors je te conseille de refaire ton plein de reconditionnement pour pouvoir revenir nous asperger de tes grandes envolées,
c'est ton habitude, chaque fois qu'on ne te suit pas sur tes délires, tu déclares que le niveau est trop "bas"...ah arrogance quand tu nous tiens, mais pour ce qui te concerne, c'est une arrogance maladive...
enfin je me demande ce que veut dire "le silence dédaigneux" de ta part ???
est-ce à dire que tu nous boudes comme un petit garçon gâté auquel on a enlevé une sucrerie afin de ne pas aggraver sa carie dentaire ??? hum...drôle de comportement de la part de quelqu'un qui vole( sans jeu de mot) trop haut pour nous...
hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Écrit par : ahmedaddoukkali dit "lautiste" | vendredi, 02 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

"Khaled dans le collimateur des algériens
Dimanche, 27 Septembre 2009 11:08 ... .Khaled, le chanteur de raï algérien, a suscité l’ire des siens. Tous les plumitifs à la solde des généraux algériens et de la sécurité militaire lui sont tombés dessus comme la misère sur le pauvre monde.

Sa faute ? Avoir critiqué l’expulsion des Marocains d’Algérie au milieu des années 70 et avoir comparé cette expulsion à « la déportation des Juifs » (par les nazis). Il a aussi dit avoir eu des discussions avec le Roi du Maroc et le président algérien Abdelaziz Bouteflika qui lui auraient dit, tous deux, la même chose à propos des relations maroco-algériennes. Ils auraient dit à Cheb Khaled : « les gens ne vont pas comprendre si l’on tourne rapidement la page du conflit entre le Maroc et l’Algérie. Les jeunes des deux bords t’adorent. On a besoin de symboles comme toi pour ouvrir des brèches et permettre le dégel… ».

Quoi ? « Ouvrir des brèches et permettre le dégel » ? Cela voudrait dire toucher au fond de commerce de beaucoup de monde à Alger ! Du coup, la presse des généraux a mis en branle sa machine à propagande. Et craignant que Bouteflika n’ait « ramolli », même lui, tout président qu’il est, s’est retrouvé au milieu d’interrogations (il aurait dit ça ?) et de rappels de ses exploits anti-marocains à l’époque de Boumedienne.

Ne parlons pas de l’intox qui relie l’expulsion des Marocains d’Algérie à la marocanisation à laquelle le Maroc a procédé au lendemain de son indépendance et… A l’attentat d’Atlas Asni, à Marrakech ! Il n’y a aucun ordre chronologique, ni aucune comparaison entre tous ces faits, mais la presse affidée à la politique des généraux n’a jamais eu peur du ridicule..."
le Reporter

Écrit par : Khaled dans le collimateur... | samedi, 03 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

اضرابات تشل عدة قطاعات بالجزائر تزامنا مع ذكرى انتفاضة أكتوبر 88

الجزائر ـ القدس العربي ـ من كمال زايت ـ نفذت عدة نقابات مستقلة في الجزائر تهديدها أمس الاثنين بشن إضراب ليوم واحد، احتجاجا على الأوضاع الاجتماعية والمهنية المزرية التي تعيشها قطاعات التعليم والصحة والوظيفة العمومية، وذلك تزامنا مع مرور 21 عاما على ذكرى 5 تشرين الأول/أكتوبر 1988.

وأعلنت تنسيقية ما بين النقابات المستقلة أن اليوم الاحتجاجي الذي نظمته الاثنين وشاركت فيه 5 نقابات مستقلة كان ناجحا، وأن الاستجابة لنداء الإضراب في عدة قطاعات كانت كبيرة، مؤكدة على أن السلطات لا تزال تصر على سياسة الهروب إلى الأمام، وتفضل إدارة ظهرها للمشاكل التي يتخبط فيها العاملون في عدة قطاعات.

كما انتقدت ما أسمته المناورات التي تهدف السلطات من وراءها إلى تحويل الأنظار عن الأوضاع المزرية التي تعيشها قطاعات مثل التعليم والجامعة، منتقدة غياب الإرادة الحقيقية للتكفل التام بالمشاكل الشرعية لهذه القطاعات.

وأشارت إلى أن وزارة التعليم غضت الطرف عن الكثير من المشاكل التي يعرفها هذا القطاع، وأثارت قضية جانبية وثانوية، والتي تتمثل في توحيد ألوان مآزر التلاميذ، في الوقت الذي تعاني فيه المدارس من مشاكل أخرى، مثل الاكتظاظ في الأقسام، وكذا الفوضى في توزيع ساعات الدارسة مند البدء في العمل بنظام عطلة نهاية الأسبوع الجديدة، إضافة إلى مشاكل النقل والإطعام.

وطالبت نقابات التعليم السلطات الوصية برفع الأجور بما يضمن للمدرس حياة كريمة، إضافة إلى إدخال نظام تعويضات جديد، وكذا توظيف الأساتذة المتعاقدين بشكل نهائي يضع حدا لعدم الاستقرار الذي يعيشونه، والخطر الدائم الذي يشعرون به في فقدان مناصب عملهم ومصدر رزقهم.

وعلى جانب آخر تزامنت هذه الحركة الاحتجاجية والغليان الذي تعرفه عدة قطاعات مع الذكرى ال21 لأحداث 5 أكتوبر/ تشرين الأول 1988، التي كانت أول انتفاضة شعبية تعرفها الجزائر منذ استقلالها.

وخصصت معظم الصحف الجزائرية الصادرة أمس صدر صفحاتها لهذه الذكرى، والتي يتجدد معها في كل مرة السؤال المحير:" هل كانت تلك الأحداث عفوية، أم مدبرة من طرف النظام"؟
وركزت الصحف على تصريحات عبد الحميد براهيمي الوزير الأول الأسبق لقناة الجزيرة، والذي استغل الفرصة لتصفية حساباته مع النظام الجزائري، وذلك باتهام الجنرالات الجزائريين الذين سبق وأن خدموا في الجيش الفرنسي، ثم التحقوا بالثورة التحريرية أنهم دسوا السم للرئيس الراحل هواري بومدين، وأنهم متورطين في اغتيال الرئيس الأسبق محمد بوضياف، وشخصيات معارضة أخرى.

كما أدلى الوزير الأول الأسبق المقيم في منفاه الاختياري بلندن بتصريحات لصحيفة "الجزائر نيوز" (خاصة)، قال فيها ان التحضير لأحداث 5 تشرين الأول/أكتوبر 1988 بدأ عام 1987 وذلك بغرض البحث عن طريقة لتغيير وجه النظام، مؤكدا أن إبعاد الجنرال مصطفى بلوصيف المقرب من الرئيس الأسبق الشاذلي بن جديد، وإحالته على التقاعد قبل محاكمته بتهم فساد كانت بداية تنفيذ المخطط الذي انتهى إلى تلك الأحداث المأساوية.

وأشار الابراهيمي في روايته لما حدث في تلك الأيام، الى أن إشاعات قوية راجت عن خروج مظاهرات عارمة يوم 5 تشرين الاول/أكتوبر، وأن إشاعات أخرى كانت تقول أن الرئيس الشاذلي بن جديد لن يترشح لولاية رئاسية ثالثة، في حين أن التوجه داخل المؤسسة العسكرية كان لضمان ولاية رئاسية جديدة له.

وذكر أن الرئيس بن جديد كان على علم بكل صغيرة وكبيرة، مشيرا إلى أن خطابه الذي سبق اندلاع شرارة الأحداث شجع على الخروج إلى الشارع.

وأوضح أن الرئيس الأسبق كان مهندس تلك الانتفاضة الشعبية بمساعدة وزير الداخلية آنذاك الهادي الخذيري، وأنه كان يتابع الغليان الشعبي لحظة بلحظة في انتظار اللحظة المناسبة لإخراج الجيش إلى الشارع.

وأضاف أن وزير الداخلية وكذا مدير الديوان الرئاسي اللواء العربي بلخير اتصلا في اليوم التالي بكل من علي بن حاج وعباسي مدني، رمزا التيار الإسلامي، للخروج في مظاهرات مضادة، مشددا على أن النظام كان ذكيا، وأنه بإخراج الإسلاميين إلى الشارع نفى عن نفسه تهمة تدبير تلك الأحداث، كما أنه قام بسحب كل المواد الغذائية من السوق لاختلاق حالة ندرة تبرر خروج المواطنين إلى الشارع.

وأكد أن الأمور خرجت عن السيطرة واستغل بن حاج ومدني الفرصة التي أُتيحت لهما، واستغلا الأحداث لصنع مكانة سياسية تجسدت في أرض الواقع لما أسسا الجبهة الإسلامية للإنقاذ (محظورة حاليا) بعد فتح المجال السياسي والإعلامي.

من جهتها اختارت جريدة "لوسوار دالجيري" (خاصة صادرة بالفرنسية) أن تربط الماضي بالحاضر، مشيرة إلى أنه رغم مرور 21 عاما على أحداث 5 تشرين الأول/أكتوبر 1988 إلا أن عوامل الانتفاضة الشعبية لا تزال قائمة.

وذكرت أنه بالرغم من وجود مناخ سياسي مختلف عن ذلك الذي كان قائما عام 1988، بعد فتح الباب أمام الممارسة الحزبية التعددية، إلا أن الديمقراطية الحقيقية لم تتحقق بعد، والمعارضة تواجه ضغوطا من كل جانب، الأمر الذي ينذر بوقوع انفجار شعبي جديد.
AA
at1

Écrit par : intifada en Algérie | lundi, 05 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

قال إنه لن يسمح لأعداء الراي بتدميره مثلما فعلوا بمامي..
الشاب خالد يكشف: زوجتي جزائرية وليست مغربية وجواز سفرها جزائري
2009.10.04
آسيا شلابي- الوكالات
image

نقل موقع هسبريس المغربي اتهام الشاب خالد بعض الناس بشن حرب إعلامية شرسة لتدميره وتشويه صورته وسمعته الفنية، من أجل القضاء على فن -الراي- نهائيا، مؤكدا أنه لن يواجه مصير الشاب مامي الذي يقضي عقوبة السجن في فرنسا...

*
نافيا في الوقت نفسه أن تكون زوجته مغربية، وذلك ردّا على نسب تصريحات إليه وصف فيها الجيش الجزائري بالنازي في تعامله مع عائلات مغربية عام 1975. وقال الشاب خالد: "ما نسب إلي كلام فارغ، بالإضافة إلى كونه كذبا ولا علاقة له بالحقيقة، ومكتب أعمالي لم يسجل أي مقال تحدث عني أو أي تصريح، لأنني أصلا لم أقم بأي حوار مع أي جريدة مغربية". وأضاف: "أن هناك أطرافا تحترف التدمير، تريد تشويه سمعتي وتوريطي في السياسة بين بلدين جارين وشعبيهما، كل واحد يحب الآخر ويحترمه، وأنا أعرف كثيرا من الجزائريين يقيمون بالمغرب والعكس، لأني ترعرعت في وسط به جيران مغاربة في وهران ويحبون الجزائر أكثر من بلادهم، وهناك مغاربة أوصوا بأن يدفنوا بالجزائر، لأنهم عاشوا الثورة الجزائرية". وأوضح الشاب خالد أنهم يريدون تدميره للقضاء على فن الراي نهائيا، بعدما نالوا من الشاب مامي الذي يوجد حاليا في السجن، مشددا على أنه لن يتخلى عن هذا الفن، لأنه يؤمن بأن الراي يحمل رسالة نبيلة.
*
وشدد الشاب خالد على أنه تجمعه بالشاب مامي علاقة صداقة قوية، خاصة أنهما أبناء بلد واحد، وتقاسما كثيرا من الأوقات السعيدة معا، معلقا على موضوع سجنه بالقول: "كل شاب معرض للخطأ، وأنا أحييه على شجاعته وتحليه بروح المسؤولية، رغم أنني عاتبته لكونه تهرب في البداية وضيّع سنة كاملة وهو مختبئا، لكن مثوله أمام العدالة وتحمله لمسؤولية الخطأ، أثبت رجولته، ويجب أن نقف معه في محنته". ونفى الشاب خالد أن تكون زوجته مغربية، وقال: "زوجتي جزائرية وتحمل جواز سفر جزائري، ولكن مع ذلك لدي نظرة جيدة عن العائلات المغربية التي تربيت إلى جانبها بوهران، فهي أسر طيبة وتحب الجزائر، فالمغاربة يحبون الجزائر ويناصرونها في كل وقت".

Écrit par : Vérité contre le mensonge | lundi, 05 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

الجزائر تحاول إجهاض مشاريع فنية تتغنى بفتح الحدود المغلقة
الفن يدخل حلبة الحرب الباردة الـمعلنة ضد الـمغرب
أثار إقدام الفنانة الجزائرية فلة على تسجيل دويتو غنائي مع الفنان المغربي محمود الادريسي يحمل عنوان " افتحوا الباب في وجه لحباب'' و موضوعه نداء لفتح الحدود المغلقة في وجه الشعبين الشقيقين بالمغرب والجزائر موجة من الانتقادات اللاذعة الموجهة الى " سلطانة الطرب " وضغوطات عديدة لحملها على التبرؤ من المشروع الفني الذي قد يصدر قريبا .
وقادت صحيفة النهار المغربية المحسوبة على مصالح الاستخبارات العسكرية الجزائرية هجوما شديدا على الفنانة الجزائرية التي تحظى بشعبية واسعة في الميدان الفني العربي ، و صنفت عملها الفني المشترك ضمن خانة الأغاني السياسية التي تطالب بفتح الحدود الجزائرية المغربية المغلقة منذ سنة 1994 ودعتها الى التراجع عنه تحت طائلة تحمل العواقب الوخيمة لنتائجه و تداعياته .
و ليست هذه المرة الأولى التي تتعامل فيها الجزائر بجفاء معلن مع مبادرات فنية متجاوبة مع آمال و مطالب شعوب المغرب العربي في الاندماج و الوحدة ، و رفع الحدود الظالمة فقد سبق لنفس المطربة أن منعت بقرار مسؤول بالتلفزيون الجزائري من المرور في حفل فني تلفزيوني بث عشية الاعلان عن فوز الرئيس بوتفليقة لولاية رئيسية جديدة بمبرر أنها ترتدي قفطانا مغربيا و هو ما اعتبر بالسلوك غير المقبول من طرف مدير التلفزيون العمومي الجزائري .
كما أن مغنين جزائريين مشهورين في مجال فن الراي تعرضوا في أكثر من مناسبة للمقاطعة و التغييب في أثير التلفزة والاذاعة الجزائرية لمجرد إحيائهم لحفلات فنية بالتراب المغربي أو تعبيرهم عن موقف مساند لوحدة المغرب الترابية أو مطالب بفتح الحدود المغلقة كما هو الحال بالنسبة للشاب خالد و رضا الطالياني و غيرهم كثير .
العلم : وكالات
1/11/2009

Écrit par : الفن يدخل حلبة الحرب الباردة الـمعلنة ضد الـمغرب | lundi, 02 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

e pense que ce post est plus grand, puis un autre poste parce que son contenu courte mais efficace et impressionnante qui donnent les meilleures connaissances.

Écrit par : air filters | samedi, 12 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire